Nous continuerons, malgré les défaites électorales récentes, d’agir au sein du conseil municipal.

À Maisons-Alfort, L’opposition est composée de quatre élus ne percevant aucune indemnité, issus de la société civile. Sans eux, il n’y aurait aucun débat lors des conseils municipaux.

Les conseillers de la majorité même en commission sont muets. Et, si par malheur, nous arrivons en retard en commission, elles sont déjà finies.

Seule l’opposition pointe en séance les erreurs multiples dans les documents qui sont présentés.

Ainsi, lors du dernier conseil municipal, nous avons, élus socialistes, voté contre :

  • le versement de 3000 euros à l’attention de la directrice générale des services comme cadeau de départ à la retraite, considérant le principe inéquitable pour les fonctionnaires de la ville ;
  • le transfert de l’OPH de Maisons-Alfort vers une SA HLM (point déjà abordé dans le BMO).

Nous nous sommes abstenus sur la convention entre la ville et le député de mise à disposition d’un bureau, d’un chauffeur et d’un véhicule, certes contre une compensation financière mais comportant des omissions : fluides, assurance, secrétariat. Le maire n’hésitant pas à dire à dire en séance que c’est du gagnant-gagnant !

Nous avons voté pour une aide exceptionnelle de 10 000 euros au titre de la solidarité nationale pour les Antilles.

Nous continuerons à nous abstenir à toutes questions relatives aux marchés publics et enfin nous attendons plus de visibilité démocratique en demandant la publication de l’intégralité des débats qui se sont tenus lors des conseils municipaux.

Demande toujours refusée jusqu’à présent !

Xavier COHARD, Sophie GALLAIS

Share This