À notre demande, Maisons-Alfort va satisfaire à l’obligation de disposer des panneaux d’affichage libre, réservés à l’affichage d’opinion et à la publicité relative aux activités des associations sans but lucratif. Lors du dernier Conseil Municipal, le Maire considérait cette obligation obsolète au vu des possibilités offertes par les réseaux sociaux. Plutôt amusant de la part d’une commune qui n’ose proposer à ses citoyens ni page Facebook, ni fil Twitter, se refusant ainsi à initier un dialogue ouvert, pratique, immédiat et efficace, au risque de se faire parfois interpeller si la situation l’exige !

Ces espaces d’expression permettront de partager informations associatives et points de vue AVEC TOUS, en complément des moyens Internet déjà utilisés. C’est un élément essentiel de démocratie locale POUR TOUS ceux qui ne disposent pas de 28 pages en quadrichromie et papier glacé tous les mois, et qui concilient leur engagement avec des vies familiale, professionnelle et sociale de plus en plus denses.

Difficile à comprendre pour qui a fait de la politique son métier. Maisons-Alfort est devenue une couveuse politique du parti Les Républicains, où le Maire, nommé en cours de mandat, utilise sa position pour se hisser à d’autres fonctions. En témoigne la nomination récente d’Olivier Capitanio à la présidence de la délégation LR du Val-de-Marne. Quelle sera sa prochaine ambition ? Député ? Sénateur ? Ce système atteint ses limites. Qu’on observe les taux d’abstention ou le récent mouvement des Gilets Jaunes, le peuple français crie sa désapprobation d’une oligarchie politique impuissante non pas à l’entendre, mais à l’écouter.

Maisons-Alfort : c’est vous !
Xavier COHARD, Marie-Line DUCRÉ, Gilles BETIS

Share This