Sur notre territoire, les autoroutes traversent nos villes, véritables saignées sonores et polluantes dans le paysage.

Que font nos élus depuis 20 ans pour protéger les habitants du territoire ?

Ils défendent la circulation automobile, suspendent la gratuité des transports lors des pics de pollution, aménagent des espaces de loisirs et sportifs et des logements à proximité de ces axes routiers et se satisfont des nouveaux murs anti-bruits à l’efficacité douteuse.

Que de contradictions entre les paroles et les actes ! Notre vision de la société est bien différente.

L’ÉCOLOGIE, UN PROJET MODERNE ET SOCIAL

La modernité des villes et des villages s’évaluera par la haute valeur d’usage de l’espace public.

Pour cela, il est nécessaire de réduire la circulation automobile, de diminuer les nuisances sonores avec des solutions d’aménagement opérantes et couvrantes, d’investir davantage dans les solutions de transports diversifiées et alternatives (bus, tram, bateau, piste cyclable, espace piéton aménagé) et veiller à un coût de la mobilité accessible à tous.

NOUS PROPOSONS :

  • d’intégrer les notions d’accessibilité universelle et d’eco-consommation dans les outils réglementaires d’urbanisme ;
  • de prévoir des aides financières pour l’accessibilité des commerces, pour réduire les coûts énergétiques dans les copropriétés fragilisées ;
  • de renforcer l’aide de l’état dans le développement des transports en commun locaux et régionaux ;
  • de soutenir la recherche dans les domaines des énergies renouvelables à usage domestique et industriel, l’alimentation et la santé ;
  • de promouvoir une alimentation de qualité privilégiant les circuits courts et les productions bio à un coût maîtrisé et accessible à tous (Initiative anti-gaspillage dans les écoles, collèges et portage de repas).

Les villes de demain auront à améliorer l’équilibre entre constructions, espaces de circulation et espaces verts, espaces naturels. Ainsi, la Marne, par exemple, devrait être un axe de développement social et économique de notre circonscription. Elle constitue à la fois un espace à préserver, à découvrir, un espace de loisirs et un espace économique de circulation et d’attractivité touristique. Nous soutiendrons en ce sens un  projet de développement autour de la Marne.

SÉCURITÉ ET PRÉVENTION

Alors que se décide la fermeture des commissariats de Charenton-le-Pont, de Saint-Maurice et d’Alfortville pour créer un seul commissariat à Maisons-Alfort, la presse n’a cessé de rappeler les vertus de la police de proximité, notamment. Par ailleurs, les moyens alloués à la justice sont largement insuffisants pour organiser un système rapide et rassurant pour les victimes.

NOUS NOUS ENGAGEONS À : 

  • remettre en place une police de proximité et approuver une prime valorisant les gendarmes et policiers faisant le choix d’intervenir en zone d’éducation prioritaire ;
  • lutter contre les contrôles au faciès et améliorer la relation entre la police et les citoyens ;
  • augmenter les budgets de la justice et former plus de professionnels ;
  • développer la médiation et simplifier l’instruction des petits délits ;
  • sanctuariser l’indépendance de la justice.

UN LOGEMENT ACCESSIBLE ET DÉCENT POUR TOUS

La mobilité dans le logement, la réduction du coût du logement, faciliter l’accession à la propriété et diminuer les dépenses d’énergie constituent un axe fort d’une politique sociale dynamique en direction des jeunes et des familles.

Les programmes de logements sur la 8e circonscription sont majoritairement des programmes privés à un coût d’achat élevé pour un bon nombre de familles et de jeunes démarrant dans leur vie professionnelle.

C’est pourquoi, l’exigence de proposer 30 % de logements sociaux sur un territoire est à tenir.

NOUS PROPOSONS :

  • d’augmenter la production de logements sociaux pour atténuer les tensions spéculatives sur le marché du logement et lutter contre les marchands de sommeil qui proposent des logements indignes à des prix prohibitif ;
  • de statuer pour une équité de traitement des citoyens sur les modalités d’organisation des commissions et sur les critères d’attribution des logements sociaux ;
  • de développer la construction d’éco-quartiers et de soutenir la recherche dans  le domaine des énergies renouvelables ;
  • de favoriser l’installation de commerces et d’entreprises dans les quartiers, les centres urbains.

FAVORISER LA CRÉATIVITÉ, L’EMPLOI ET LES COMPÉTENCES

Un certain nombre de dispositifs doivent être soutenus en garantissant une meilleure coordination des acteurs sur les territoires comme les Chambres de commerce et d’industrie, les écoles et universités, les CFA, l’Afpa et Pôle emploi.

La formation professionnelle est un enjeu majeur tout au long de sa carrière. La qualification professionnelle est un moteur de l’économie pour les entreprises locales et internationales.

Le télétravail est une opportunité de réduire les déplacements domicile/travail, désengorger les transports en commun et atténuer le stress des salariés.

NOUS PROPOSONS :

  • d’étendre les expérimentations « Territoires 0 chômeurs », les dispositifs de parrainage, les passerelles entre filières professionnelles et universitaires ;
  • de renforcer les mesures pour améliorer les conditions de travail et la prévention des risques professionnels : progrès techniques, rythme de travail adapté à la pénibilité, droit à la déconnexion, accompagnement des salariés dans leur projet professionnel, télétravail ;
  • de créer des espaces de co-working tutorés, organisés en réseau et permettant des connexions entre le rural et l’urbain ;
  • d’aider la création d’entreprises sur le modèle des scoop afin de renforcer l’implication des salariés dans l’évolution et les choix stratégiques de leur entreprise.

DÉFENDRE NOS DROITS ET AMÉLIORER L’ACCÈS AUX SOINS

Nous protégerons notre sécurité sociale et nous défendrons une politique de santé de proximité de qualité. 

La santé a été mise à mal par les gouvernements de droite avec un manque de formation de médecins généralistes et de spécialistes. L’engagement d’un accès aux soins pour tous est une priorité.

NOUS PROPOSONS :

  • de former de nouveau des spécialistes (gynécologues, pédiatres, ophtalmologistes) pour assurer des soins en médecine de ville de qualité ;
  • d’augmenter le remboursement des appareils auditifs et de vue en s’appuyant sur une réforme de la consommation et de la délivrance des médicaments (plus de génériques, délivrance à l’unité et conforme à la prescription médicale) ;
  • de réduire les délais de diagnostic d’un handicap et de prendre en charge à 100 % les tests et actes de soins ;
  • de développer des services d’aide et de soins infirmiers à domicile intégrant les consultations médicales à domicile pour accompagner les personnes âgées en perte d’autonomie.

APPRENDRE, COMPRENDRE, S’IMPLIQUER

L’éducation est une priorité pour la gauche dont les mesures sont souvent abandonnées par la droite au pouvoir. En effet, les politiques de droite plébiscitent l’école privée et s’acharnent à casser l’enseignement laïque et public.

Nous défendrons l’enseignement public en mobilisant les moyens nécessaires pour créer un système éducatif d’excellence, inclusif, innovant et attentif à l’avenir des élèves.

NOUS PROPOSONS : 

  • renforcer les moyens d’accompagnement individuel scolaire dans les quartiers défavorisés : soutien scolaire, accès aux sports et à la culture ;
  • valoriser les filières professionnelles : plus de lycées professionnels publics ou conventionnés, plus d’établissements privés, apprentissage des langues étrangères dans les lycées professionnels ;
  • impliquer les établissements scolaires dans l’exercice de la citoyenneté en incitant le bénévolat des collégiens et lycéens  au sein des associations sportives, culturelles et à vocation sociale.
  • créer des dispositifs passerelles tout au long de la vie professionnelle (stage en entreprise, tutorat) ;
  • rendre accessible la pratique d’un sport ou d’une activité culturelle, en créant des équipements sportifs légers et en ouvrant les écoles sur les temps périscolaires aux associations pour développer des pratiques spécialisées et ouvertes à tout public.

L’IMPLICATION CITOYENNE

Si vous considérez que vous avez un rôle à jouer dès aujourd’hui pour : 

  • limiter les causes de pollutions et agir sur nos modes de production et de consommation ;
  • lutter contre un isolement social subi quelque soit l’âge et agir pour développer de nouvelles formes de solidarités et d’exercice de la citoyenneté ;
  • enrayer la montée du chômage et agir sur tous les leviers favorisant l’emploi.

Construisons l’avenir

SOPHIE GALLAIS et JOAO MARTINS PEREIRA

 

 

Télécharger le programme : SG2017_programme_br

Share This